Mâcon, le 7 août 2020

Des opérations de dépistages de la Covid-19, gratuites et sans rendez-vous, sont organisées par l’Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté en partenariat avec les villes de Gueugnon et de Montceau-les-Mines, la Caisse primaire d’assurance maladie de Saône-et-Loire, la Préfecture, et des laboratoires locaux.

Ces opérations auront lieu :

  • A Montceau-les-Mines, sur le parking de la mairie : Samedi 22 août de 8h30 à 12h00
  • A Gueugnon, Rue de la Liberté – Parvis de l’Église – de 8h30 à 12h00
    • Jeudi 20 août 2020
    • Jeudi 27 août 2020
    • Jeudi 03 septembre 2020

Les participants devront se munir de leur masque et de leur carte vitale.

Toute personne présentant des signes inquiétants (fièvre, toux, mal à la gorge, mal à la tête, courbatures, perte du goût ou de l’odorat), ayant été en contact avec une personne qui est ou a été malade ou vivant avec une personne fragile, est vivement encouragée à se faire dépister.

Le préfet a réuni ce mercredi 8 juillet le quatrième comité sécheresse de la saison.

Les températures de fin juin / début juillet, supérieures aux moyennes saisonnières, et l’absence de pluies significatives ont conduit à une dégradation du niveau des cours d’eau et des nappes superficielles. Des cours d’eau sont déjà quasiment en assec.

Par ailleurs, les prévisions météorologiques annoncent pour les dix prochains jours des conditions anticycloniques dominantes avec des températures toujours estivales et peu ou pas de précipitations.

Les conditions semblent donc réunies pour que la sécheresse actuellement observée perdure et s’accentue au cours de ce mois.

C’est pourquoi le préfet a décidé de prendre un quatrième arrêté sécheresse qui place :

  • les secteurs « Loire » et « Arroux-Morvan » en alerte ;
  • les secteurs « Arconce et Sornin », « Bourbince » et « Seille et Guyotte » en alerte renforcée ;
  • le secteur « Grosne » en crise.

Le reste du département reste en vigilance.

En alerte et en alerte renforcée, les usages de l’eau sont contraints : remplissage des piscines privées interdit, lavage des voitures hors des stations professionnelles équipées d’un système de recyclage des eaux interdit, arrosage des espaces verts et des massifs fleuris limité voire interdit, irrigation agricole soumise à restrictions d’horaires, prélèvements pour les activités industrielles réduits…

En situation de crise, les seuls usages domestiques autorisés sont ceux prioritaires répondant à la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et l’alimentation en eau potable de la population. L’irrigation agricole est quant à elle interdite sauf dérogation.

Le préfet rappelle que l’économie d’eau doit être un souci quotidien pour l’ensemble des usagers du département. Chacun doit mettre en œuvre tout au long de l’année des mesures d’économie, par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l’été ou renoncer à la remplir, réparer les fuites d’eau même minimes… Les activités économiques doivent quant à elle s’adapter afin de réduire leurs prélèvements, pour anticiper l’intensification des sécheresses que le changement climatique génère.

Le présent arrêté est consultable sur le site Internet des services de l’État de Saône-et-Loire

http://www.saone-et-loire.gouv.fr/secheresse-le-renforcement-necessaire-des-mesures-a12841.html

L’ensemble des arrêtés de restriction d’eau au niveau national est mis à disposition sur le site

internet PROPLUVIA http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr

  1. La mairie de Passy est à la recherche d’une secrétaire de mairie dès que possible ou à partir de septembre 2020. Le poste est basé sur 10 heures hebdomadaires en 2 jours , jours à déterminer ensemble.Les candidats peuvent contacter Mme Valérie Lachenal, deuxième adjointe : v.lachenal@free.fr ou 06.50.07.73.90. La mairie reste flexible sur les jours et horaires d’ouverture de la Mairie., actuellement les mardis et vendredis matins, mais cela peut s’ajuster.
  2. La commune de Saint Marcelin de Cray recherche de toute urgence un ou une secrétaire de mairie pour un remplacement congé maternité du 1er août 2020 au 8 janvier 2021 pour 15h par semaine. L’idéal serait de démarrer début juillet afin de permettre un tuilage d’un mois avant mon départ. Compte tenu de la difficulté à trouver quelqu’un les horaires et le nombre d’heures pourront être modifiés pour s’adapter si besoin. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à la mairie au 03 85 24 64 23 ou par email saint.marcelin@wanadoo.fr ou encore contacter directement le maire, Gérard LEBAUT au 06 09 43 28 36.

La « Brigade des compotes » débarque dans le clunisois : rejoignez nous !
La Brigade des Compotes crée du lien !

  • des donateurs de fruits
  • des bénévoles pour les ramasser
  • une distribution sous différentes formes

La Brigade des compotes vise à éviter le gaspillage des fruits des vergers et à développer la solidarité entre habitants. Des propriétaires d’arbres fruitiers ouvrent leurs vergers à des bénévoles pour que les fruits
soient récoltés.

Vous avez des fruits ?
Vous avez envie de participer aux cueillettes ?
Faites-vous connaître !

Si vous souhaitez rejoindre la brigade des compotes (pour cueillir et/ou faire de la confiture, compotes, bocaux)ou ouvrir votre verger pour des cueillettes, contactez le 06 82 39 15 43 ou faites un mail.

Relais de Service Public
06.82.39.15.43
brigadecompotes.clunisois@gmail.com

Le département a présenté le 26 mai son projet de déploiement de la fibre optique dans les communes de Chérizet, Sailly, Sigy le châtel et une partie de Saint-André le désert. Ainsi il est prévu que dans notre commune le déploiement se fera en 2 temps :

  • Dès cet été, des travaux de génie civil et de tirage de câble commenceront sur les hameaux du Gros Chigy, Mazilly, Bourg Rameau et la Perrière pour se terminer vers fin d’année 2020. Début de la commercialisation des services fibre mi 2021.
  • Concernant le reste de la commune, il n’existe pas encore de planning, les études de faisabilité sont en cours, il faudra donc patienter. Nous espérons revenir vers vous avec de bonnes nouvelles dans les prochains mois.

Voir aussi: https://www.saoneetloire71.fr/accueil/amenagement-numerique/tres-haut-debit

Nous vous informons que la mairie est réouverte au public à compter du jeudi 28 mai 2020 aux heures habituelles:

  • lundi: 9 h -11 h
  • jeudi: 8 h 45 – 12 h 15 / 13 h – 18 h (public 16 h à 18 h)
  • vendredi: 13 h – 17 h 30 (public 14 h à 16 h)

Il sera nécessaire d’appliquer les gestes barrières pour la sécurité de tous :

  • distanciation sociale;
  • mise à disposition de gel hydrocalcoolique pour le lavage des mains;
  • port du masque obligatoire- une personne à la fois dans le bureau.

Secrétaire de mairie
Tel: 03 85 59 40 96
mairie.standreledesert@wanadoo.fr

Voici une initiative que je prend en concertation avec qq habitants de mon village, les boulangers et également en lien avec mes missions professionnelles du moment (aide alimentaire).

Pour info je récupère le pain invendu de la boulangerie de St André le Désert tous les mercredis et vendredis avant de le mettre dans le circuit de l’aide alimentaire gratuit, afin de les soutenir économiquement, je leur ai proposé de tenter à chaque fois d’en vendre une partie à des habitants de St André ou des villages alentours qui auraient besoin de pain à ces moments là.

Ce sont des flûtes au prix de 1,30 euros (le nombre est aléatoire par contre… et je ne le sais que le jour même quand je le récupère) si des personnes votre village en veulent, ils peuvent me contacter donc les mercredis ou vendredis à partir de 13h au 03 85 59 47 71 (je leur réserve). Ils pourront venir chercher leur pain qui est en dépôt chez moi 30 rue du Gros Chigy à St André le Désert ou s’ils ne peuvent pas se déplacer soit envoyer qqn de votre village qui peut le faire ou je peux aussi leur livrer.

Bien sûr, toutes les précautions d’hygiène et de sécurité sanitaires sont prises par le boulanger et par moi ensuite.

Mylène GALIMI
Médiatrice RSP
Communauté de Communes du Clunisois
5 place du marché
71250 CLUNY
06 82 39 15 43
Écrire à Mylène : mylene.galimi@enclunisois.fr
Écrire au RSP : rsp@enclunisois.fr

Mâcon, le 8 avril 2020
12h00

INFORMATION

Le week-end dernier, les 4 et 5 avril, une affluence de promeneurs a été constatée par les forces de l’ordre, mais aussi par les maires, en différents lieux du département, en particulier sur la voie verte et la voie bleue. Gendarmes et policiers ont procédé à de nombreux contrôles et à plus de 300 verbalisations au cours du week-end. Cette situation est anormale, particulièrement inadmissible et irresponsable en période de confinement pour cause de grave crise sanitaire alors que les mesures barrières et de distance entre les personnes doivent être observées en tout lieu et toute circonstance.
Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire appelle chacun à ses responsabilités. La période actuelle ne permet aucun relâchement tant la situation sanitaire, et particulièrement en Saône-et-Loire, reste gravement préoccupante. Il rappelle que les mesures de confinement n’autorisent que des déplacements brefs, dans la limite d’une heure par jour et à moins d’un kilomètre du domicile, pour une activité physique individuelle, une promenade ou la sortie des animaux de compagnies et en respectant scrupuleusement les gestes barrière. Le préfet a demandé, en liaison avec messieurs les procureurs de la République, une particulière fermeté aux gendarmes et policiers. En fonction des constats qui lui seront remontés dans les prochains jours par les forces de l’ordre, il se réserve la possibilité d’interdire notamment l’accès à la voie verte et la voie bleue dès ce week-end et tant que le confinement sera en vigueur.

Le 7 avril, selon l’Agence régionale de santé, 190 personnes malades du Covid 19 étaient hospitalisées dans les centres hospitaliers et cliniques de Saône-et-Loire. Trente-six patients nécessitaient une prise en charge en réanimation, soit 19%. 194 personnes seraient retournées à domicile après hospitalisation. Cent-un établissements médico-sociaux, dont soixante-trois établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD), auraient fait un signalement d’au moins une personne présentant des symptômes de type Covid19. 265 résidents et 164 personnels seraient des cas possibles de malades Covid19 au regard de leurs symptômes. 52 résidents et 69 personnels auraient été testés positifs. Dix-neuf résidents et cinq personnels seraient hospitalisés.
En Saône-et-Loire, à la date du 7 avril, 108 personnes seraient décédées des suites du Coronavirus-Covid19 en milieu hospitalier (74 patients), et en EHPAD (34 résidents), selon l’ARS Bourgogne-Franche-Comté.

Pour connaître la situation sanitaire des départements limitrophes situés au sud de la Saône-et-Loire, l’Ain, la Loire et le Rhône, les communiqués de presse de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes sont consultables sur le site https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/liste-communiques-presse.

Mâcon, le 7 avril 2020
15h00

INFORMATION

Tout doit être fait pour garantir la continuité des activités essentielles. Les services de l’État veillent à ce que la collecte, le traitement et le recyclage des déchets qui sont des activités essentielles se poursuivent en cette période de crise liée au coronavirus, pour qu’une autre crise sanitaire ne vienne pas s’ajouter à celle que nous connaissons actuellement.

Le recyclage des papiers et cartons est essentiel à la continuité économique. Il est indispensable à la filière de production des emballages nécessaires aux industries agroalimentaires et de la santé. Faisant le constat dès le 17 mars d’une mise à l’arrêt des centres de tri et de recyclage des déchets de Digoin, Granges et Torcy, Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire a demandé aux sociétés Véolia et Creusot Montceau Recyclage (CMR) que les installations reprennent leur activité, dans le strict respect des gestes barrières pour les salariés. Il a également demandé aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ayant compétence en matière de gestion des déchets de s’assurer du fonctionnement le plus régulier possible de la collecte.

Pour les centres de tri de Torcy, de Granges et de Digoin, un dialogue régulier s’est instauré avec les services de l’Etat, sous-préfets d’arrondissement et direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). Il a permis de définir les conditions nécessaires au redémarrage en termes d’organisation des postes de travail et d’application stricte des mesures barrières pour la sécurité des salariés. Le site de Torcy a repris le 1er avril, celui de Granges le 2 avril et celui de Digoin le 3 avril sans que la réquisition ait été nécessaire.

A ce jour, les centres de tri de Saône-et-Loire fonctionnent en ayant réduit leur activité, mais ils recyclent efficacement les déchets produits et sont ainsi en mesure d’alimenter la chaîne de production des emballages pour des activités aussi essentielles que l’agroalimentaire et la santé. Pour faciliter leur activité, chacun doit être particulièrement scrupuleux dans la gestion de ses déchets ménagers en ne mettant pas de mouchoirs jetables, de lingettes, de masques ou déchets médicaux dans les déchets recyclables. C’est une façon de respecter le travail de ceux qui agissent au quotidien pour le bien de tous et de leur permettre de le faire dans les meilleurs conditions possibles.