Mâcon, le 30 mars 2020
12h

INFORMATION

Hier 29 mars, selon l’Agence régionale de santé, 184 personnes, dont 27 avec des formes graves nécessitant une prise en charge en réanimation, étaient hospitalisées dans les centres hospitaliers de Mâcon (99), Chalon-sur-Saône (27), Le Creusot (20), Paray-le-Monial (35), Montceau-les Mines (2) et Autun (1). Trente-six personnes étaient décédées depuis le 12 mars des suites du Coronavirus-Covid19 en milieu hospitalier à Mâcon, Chalon-sur-Saône, au Creusot et à Paray-le-Monial.
Cette relative stabilité du nombre de personnes hospitalisées et la baisse du nombre de patients placés en réanimation, sont la conséquence des transferts médicaux organisés depuis vendredi soir des centres hospitaliers de Mâcon et de Chalon-sur-Saône vers la région Auvergne-Rhône-Alpes, comme annoncé par l’Agence régionale de santé. Une dizaine de transferts ont ainsi été réalisés. Parallèlement, 167 personnes sont sorties d’hospitalisation pour rejoindre leur domicile.

Depuis samedi, des masques de protection sont distribués par la délégation départementale de l’agence régionale de santé à destination des professionnels de santé libéraux (médecins, infirmiers libéraux, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes). Sont également dotés les laboratoires d’analyses médicales habilités à procéder aux tests du Coronavirus sur prescription médicale. Cette distribution est réalisée à partir des stocks issus de dons et intervient en complément des dotations nationales hebdomadaires notamment aux établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes.

Le contexte épidémique actuel est propice aux rumeurs et aux arnaques en particulier sur internet. Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire, incite chacun à la plus grande prudence. Il recommande de se fier aux sources et sites d’information officiels pour tout renseignement sur l’épidémie actuelle, son évolution et les mesures mises en œuvre.
Toute personne s’estimant victime d’une anarque par internet peut le signaler sur le site www.internet-signalement.gouv.fr. Elle peut aussi obtenir des renseignements dans le domaine des escroqueries, en composant le 0805 805 817 (appel gratuit) pour être mis en relation avec un policier ou un gendarme.

Consultez les sources et sites officiels :