À deux pas de la mairie, la route passe au pied de l’oratoire Saint Michel classé Monument Historique, par arrêté du 16 juillet 1925. Lorsque cet édicule a été érigé, au XVIIe siècle, il n’y avait probablement aucune construction à proximité immédiate. Le commanditaire devait avoir une raison toute particulière de le faire élever là, au milieu de nulle part en quelque sorte.

J’en ai fait tour et je me suis un peu attardé pour tenter de lire l’inscription à la base de la petite construction. J’espérais quelques mots concernant l’érection de ce monument, peut-être le nom du commanditaire ou celui de l’artiste qui a réalisé le bas-relief de Saint-Michel enchaînant le dragon.

Impossible de lire l’inscription. Elle est en latin et les lettres sont très abîmées. Mais j’ai trouvé une carte postale ancienne où elle est transcrite. Grâce à mon ordinateur et aux trois mots de latin que je connais, j’ai bricolé une traduction. Mais je n’ai rien lu de ce que j’imaginais. En fouillant sur internet, je n’ai découvert qu’une seule trace concernant l’oratoire : son inscription aux Monuments Historique. On dirait que ce Saint Michel nous est tombé du ciel.

Bref, je vous livre ma traduction : « Archange Michaël, chef très glorieux, souvenez-vous de nous. Toujours et partout priez pour nous le Fils de Dieu. » Clairement, on demande à l’archange de veiller sur les habitants de Saint-André. Pour s’assurer son intercession, peut-être convenait-il d’élever à sa gloire ce modeste monument, au milieu de la commune, face aux monts du Clunysois et à la vallée de la Galandise. Tout le monde ne peut pas s’offrir une statue de cuivre martelé, haute de quatre mètres cinquante et dorée à l’or fini !

En effet, techniquement parlant, Saint Michel n’est pas un saint. C’est un archange, et pas n’importe lequel. Il est le chef des armées célestes qui défirent les anges rebelles commandés par Satan, ou Lucifer si on préfère. Il faut reconnaître qu’être un archange, ça aide pour terrasser un dragon. Pourtant Saint Georges, quand il tua le dragon et sauva la princesse promise en offrande au monstre, selon la légende, n’était qu’un homme !

En tout cas, l’Archange Michaël, il vaut mieux l’avoir de son côté, n’est-ce pas ?

JD, 2019

i L’archange du Mont Saint-Michel

image_pdf